Chargé de collections vidéo H/F

  • Référence du poste : 0618
  • Sites : François-Mitterrand Quai François-Mauriac Cedex 13 75706 Paris
  • Catégorie : A
  • Groupe RIFSEEP : 2
  • Corps : Bibliothécaire; Contractuel; Contractuels en CDI de la fonction publique
  • Famille : Services aux publics traitement des collections
  • Emploi de référence : Charge de collections
  • À pourvoir à compter du : 10/01/2024

Missions et activités permanentes

Au sein de la direction des collections de la Bibliothèque nationale de France (BnF), le département Son, vidéo, multimédia a pour missions de collecter, signaler, conserver, valoriser et mettre à disposition du public les documents sonores, vidéo et multimédias entrés par dépôt légal, acquisitions, dons et dépôts volontaires.
Héritier des Archives de la parole et de la Phonothèque nationale, le département conserve aujourd’hui plus de 1 500 000 documents d’une très grande diversité de supports et de contenus, des plus anciens aux plus innovants (cylindres de cire, disques 78 tours, vidéos militantes ou d’entreprise,
documents pédagogiques multisupports, logiciels, jeux vidéo, œuvres d’art numérique, réalité virtuelle…). Pour témoigner des usages, une collection de plus de 1 400 appareils d’enregistrement et de lecture du son, de la vidéo et du multimédia (la collection Charles Cros) est constituée parallèlement.
Afin de sauvegarder ce patrimoine souvent fragile, le département est en charge, depuis 2000, de la numérisation de l’ensemble des collections audiovisuelles de l’établissement selon des axes et une planification définie dans le cadre de la charte de numérisation de la BnF.
Doté d’un effectif de cent quinze personnes, répartis en cinq services, sur deux sites (à Paris et Bussy-Saint-Georges), le département Son, vidéo, multimédia doit relever deux défis majeurs selon les orientations du contrat d’objectifs et de performance de l’établissement : poursuivre l’adaptation de
la collecte des œuvres éditées à l’heure du dépôt légal dématérialisé ; participer à l’affirmation de la reconquête des publics, sur place et à distance, en favorisant et en développant l’usage des collections audiovisuelles, sur sites (deux salles sur le site François-Mitterrand : niveau
tous publics et niveau recherche ; la salle Ovale, tous publics, à Richelieu), comme via Gallica et les portails BnF, et ce par des publics diversifiés (chercheurs, professionnels, grand public....).
Le département est engagé, pour la période 2020-2024, dans le programme MISAOA (Mutualisation et innovation pour la sauvegarde et l’accès aux œuvres audiovisuelles françaises) qui vise à améliorer la collecte, le signalement, la diffusion et la conservation des œuvres audiovisuelles et cinématographiques distribuées en France. Ce projet, conduit en partenariat avec le Centre national du cinéma, est soutenu par le Fonds de transformation de l’administration publique.
Par ailleurs, une partie importante des collections du département a vocation à rejoindre le nouveau pôle de conservation d’Amiens à horizon 2028 ; dans cette perspective et celle de la fermeture à terme du site de Bussy-Saint-Georges, le département est amené à redéfinir ses espaces de conservation et à prévoir l’implantation sur le site François-Mitterrand de ses studios de restauration audiovisuelle.

Au sein du département Son, vidéo, multimédia, le service Vidéo, composé de 21 agents, collecte, catalogue et valorise les collections d’images animées de la BnF.
La collection patrimoniale trouve son origine dans l’instauration du dépôt légal sur les vidéogrammes en 1975. Elle compte plus de 320 000 documents accessibles dans la bibliothèque de recherche et s’enrichit également par des dons, des dépôts ou des acquisitions. En parallèle, plus de 8 000 films sont accessibles dans la bibliothèque tous publics grâce à des acquisitions réalisées depuis l’ouverture du site François-Mitterrand, avec une attention toute particulière au cinéma documentaire.


Missions et activités permanentes

Dans le cadre de la politique documentaire de l’établissement, le.la chargé.e de collections constitue, enrichit et valorise les collections du service Vidéo ; il.elle conduit des projets de sauvegarde et de valorisation.

Au sein du service vidéo, sous l’autorité de la cheffe de service :
· Participer à la définition de la politique documentaire du département en matière d’enrichissement des collections, de conservation et de signalement.
· Réceptionner et instruire les propositions de don de documents vidéo et d’archives : établir une note de proposition de don en lien avec les donateurs, le cas échéant établir le contrat de don avec le service juridique, coordonner l’entrée des documents dans les collections, puis leur traitement et leur valorisation.
· Participer à l’expertise des collections dont il a la charge (complétude, état matériel, qualité du signalement et des accès aux documents),
· Organiser et planifier le signalement et la description des fonds d’archives et des fonds entrés par don à travers le portail BnF – Archives et Manuscrits, effectuer le contrôle qualité des instruments de recherche, en collaboration avec la cheffe de service et la cheffe d’équipe de catalogage du service Vidéo,
· Créer et enrichir des instruments de recherche pour les fonds d’archives et les fonds entrés par don au service Vidéo sur BnF – Archives et Manuscrits,
· Programmer et organiser des projections, des rencontres et des ateliers publics pour valoriser les collections, notamment dans le domaine du cinéma documentaire, en liaison avec le GIP « La Cinémathèque du documentaire » dont la BnF est membre fondateur.
· Proposer et organiser des actions de valorisation des collections vidéo : contenus pour les réseaux sociaux; signalement des ressources documentaires ; sélection et éditorialisation de corpus dans Gallica ; éditorialisation des collections (bibliographies, travaux rédactionnels) ; éventuellement participation à des projets scientifiques et éditoriaux (colloques, ouvrages, expositions).
· Etre référent.e scientifique pour les chercheurs associés du service Vidéo.
· Participer à la présentation, à l’information et à la communication sur les collections pour les usagers de la bibliothèque (étudiants, chercheurs, professionnels) et les partenaires (bibliothèques, pôles associés, éditeurs, producteurs, collectionneurs, donateurs…), en particulier à travers des visites du département.
· Participer à la formation continue sur les collections (constitution, cotation et signalement, traitements).
· Contribuer aux acquisitions pour les collections de la bibliothèque de recherche.
· Participer à l’accueil du public et à la communication des documents dans la bibliothèque tous publics et dans la bibliothèque de recherche.
· Répondre aux questions des usagers sur les collections vidéo dans le cadre du service à distance SINDBAB.
· Participer au récolement des collections.

Compétences requises

Capacité à organiser son travail en fonction des contraintes, des délais, des objectifs et des flux.
Aptitudes au travail en équipe.
Capacités en gestion de projet.
Qualités relationnelles, capacité à communiquer en s’adaptant aux différents types d’interlocuteurs internes ou externes.
Capacité à gérer ou à participer de manière égale à des activités de nature très différentes : du suivi de gestion au quotidien du service aux projets à long terme de recherche ou de valorisation.
Connaissance de la production audiovisuelle française et étrangère, de ses évolutions.
Connaissance des circuits de diffusion et de distribution (commerciaux et non commerciaux ; français et étrangers) ainsi que des modèles économiques en usage.
Capacité à estimer l’intérêt documentaire, scientifique ou historique d’un document.
Capacité à transmettre des savoirs et des savoir-faire.
Conception et rédaction de documents écrits.
Connaissance de l’anglais appréciée.

Spécificités du poste / contraintes / sujétions

Contraintes calendaires liées à la paie et au calendrier de fin de gestion

Pour les agents contractuels : la rémunération sera déterminée en prenant en considération, notamment les précédentes fonctions occupées, la qualification requise pour l'exercice de la fonction, la qualification détenue par le candidat ainsi que son expérience professionnelle sur un poste équivalent à celui à pourvoir.

Pour les agents titulaires : il sera fait application des règles de gestion RIFSEEP applicables au sein de l'établissement en tenant compte du corps d'accueil mentionné sur la fiche de poste.

Dans le cadre de sa stratégie de Responsabilité Sociale des Organisations (RSO), le Ministère de la Culture et ses établissements publics s’engagent à promouvoir l’égalité professionnelle et la prévention des discriminations dans leurs activités de recrutement. Une cellule d’écoute, d’alerte et de traitement est mise à la disposition des candidats ou des agents qui estimeraient avoir fait l’objet d’une rupture d’égalité de traitement.
Tous les postes du Ministère de la Culture et de ses établissements sont ouverts aux personnes reconnues comme travailleurs handicapés.

Accueil du public en soirée (maximum d’une fois par semaine) et le week-end
(maximum de dix samedis et cinq dimanches par an), par rotation.

 

Date de fin de publication : 08/11/2024